Les données de sortie du logiciel sont suffisamment précises et fiables pour permettre  d’atteindre l’objectif « cliniquement significatif » d’évaluation et de suivi de la santé bucco-dentaire, dans la population des personnes vivant en institutions, et dans le contexte de leur état de santé orale.

Le « cliniquement significatif » a été défini comme l’impact positif de Vigidental sur la santé d’un individu ou de la population d’une maison de repos, et peut être démontrée en se référant à des données existantes provenant d’études menées pour le même usage prévu ; notamment en Belgique la Dr Barabra Janssens, mais aussi par l’évaluation clinique du Dr Simon Benoliel, dans le projet Dentalmobilis, le projet de la mise en place d’un Plan de Santé bucco-dentaire des Aînés en maison de repos -UNESSA, ou le Projet « Sensibilisation et formation du personnel soignant à l’importance des soins d’hygiène bucco-dentaire dans la lutte contre les infections en établissements résidentiels », financé par la Fondation Roi Baudouin où au final 8600 patients ont été examinés par des dentistes et un peu moins de 1000 avec le logiciel développé par Vigident.